Card image

L’influence des œstrogènes

Les œstrogènes c’est quoi ? Les œstrogènes sont l’une des principales hormones féminines. Responsables du développement des organes féminins à la puberté, elles régulent ensuite les quelques 500 cycles menstruels de la femme jusqu’à la ménopause.
Les œstrogènes appartiennent à la famille des stéroïdes. Ils sont produits principalement par les ovaires mais également par le foie, les glandes surrénales, les seins et le tissu adipeux. Lorsque les ovaires s’arrêtent à la ménopause, les autres tissus prennent le relais.

Un rayon d’action sur l’ensemble de l’organisme

Si les œstrogènes agissent principalement au niveau des organes génitaux et de la sexualité, ils agissent également sur le cerveau (l’humeur), participent à la consolidation des os et influencent la qualité de la peau et des cheveux. Enfin, ils sont responsables de la répartition du tissu adipeux (graisse, cellulite) sur les hanches et les cuisses, et rendent les femmes plus sensibles aux problèmes veineux (comme, par exemple, les jambes lourdes).

Des os solides

Les œstrogènes, lorsqu’ils sont en quantité suffisante, limitent l’activité des ostéoclastes qui détruisent les os et stimulent les ostéoblastes qui les reconstruisent. Les os sont donc plus denses et plus solides. Lorsque la production d’œstrogènes baisse de manière permanente l’équilibre s’inverse et les os deviennent plus poreux, c’est l’ostéoporose.

Une humeur parfois cyclique

Le cerveau, en particulier le centre de l’humeur, est également soumis à la quantité d’œstrogènes produite. Lors du cycle menstruel, après l’ovulation s’il n’y a pas fécondation, le taux d’œstrogènes sanguin baisse et chez certaines femmes un sentiment de tristesse, de fatigue ou d’irritabilité peut apparaître.

Elasticité et souplesse de la peau

La qualité de la peau est aussi sous l’influence des œstrogènes. Ils contribuent à la rendre à la fois souple, élastique et ferme. La production de collagène est étroitement liée à la présence d’œstrogènes, lorsque leur taux baisse, la production de collagène diminue, la peau devient plus fine et les rides apparaissent. Cette modification de la structure de la peau s’accompagne d’une perte d’hydratation des muqueuses.

Qualité et densité de la chevelure

Le cycle du cheveu est régulé par les œstrogènes et la progestérone. Ces deux hormones favorisent la pousse d’un cheveu de qualité. Dès que leurs taux vont baisser, les androgènes (hormones dites masculines) vont prendre le relai auprès des follicules pileux. Ceux-ci vont accélérer le cycle de vie des cheveux. Cette accélération anormale impose aux follicules pileux et aux racines une cadence de production infernale. Ils fabriquent alors des cheveux de plus en plus fins et courts. A terme, fatigués, les follicules rétrécissent et finissent par ne produire que du duvet, puis plus rien du tout.

Répartition des graisses

On observe facilement les changements de répartitions des tissus adipeux (tissus qui stockent la graisses) au cours de la vie de la femme. Cette répartition passe de gynoïde (en forme de poire, propice à la grossesse) à androïde (en forme de pomme) lors de la chute des œstrogènes. Les jambes s’affinent et les cellules graisseuses se localisent plutôt au niveau de l’abdomen.

Le Trèfle rouge pour soulager les effets de la ménopause

  • Soulage les effets de la ménopause
  • Régule l’activité hormonale
  • A base d’isoflavones naturelles
  • Un seul comprimé par jour
Découvrir

Recevez 5€ offerts
sur votre première commande et notre actualité.